Ici commence l’Océan


Tager les rues, les bouches d’égout pour sensibiliser aux impacts des déchets de rue sur l’océan, les mégots mais pas que...

 

Parce que 80% des déchets présents dans l’océan viennent de la terre.

11 milliards de déchets sont rejetés dans les océans tous les ans.

Quels déchets

  •  60 à 95 % des déchets marins au fond des mers sont des déchets de plastiques : sacs de courses, bouteilles....
  • 60 à 80 % des déchets marins sont des produits à usage unique.
  • La production mondiale des déchets plastique augmente chaque année.
  • Les déchets se fragmentent et deviennent des micro-déchets.
  • Ils se concentrent parfois à plus de 100 000 fragments par km2.
  • Non biodégradable et toxique, les mégots représentent une importante source de pollution.
  • Des micro-déchets qui semblent anodins et non impactants sur le moment mais qui peuvent nuire aux milieux naturels qu’ils vont parcourir et contaminer, notamment à travers les produits chimiques et toxiques contenus par ces déchets.

D’où viennent les déchets ?

Les déchets que l'on retrouve échoués sur les plages proviennent des activités domestiques, agricoles ou industrielles.

Presque tous les objets fabriqués par l’homme peuvent se retrouver en mer.

  • 10% des abandons sur les plages par les promeneurs, pique niqueur, usagers divers...
  • 10% des activités marines pêche, transport maritime, plaisance…
  • 80% d’origine terrestre.

 

Poussés par les eaux de pluie, les égouts, les cours d’eau, les crastes, les rivières, les bassins versants, l’Estuaire de la Gironde, le vent ou les rejets de stations d’épuration.

Les eaux pluviales sont les eaux issues du ruissellement. Elles retournent dans les milieux naturels, chargées d'impuretés chimiques et de déchets jetés sur la chaussée. Parfois, même après être passées en station d’épuration, les rejets restent polluants.

Parfois même, les eaux pluviales sont rejetées dans la mer.